The owl killers


Titre: The owl killers
Auteur: Maitland, Karen
Editeur: Penguin books
Pages: 562
Prix: 9,90€ (£6.99)
Note: 5/5
 
"The owl killers" de Karen Maitland est le troisième livre en anglais que j'achève. Les termes les plus difficiles reviennent assez souvent, ce qui nous évite les aller-retour dans le dictionnaire, et un glossaire ainsi que des notes historiques aident à une meilleure compréhension de certains termes et de l'époque en général.

L'histoire:

Nous sommes en 1321, en Angleterre, dans le village d'Ulewic. Les villageois sont partagés entre les puissances de Dieu, représentée par le clergé, ainsi que d'autres forces païennes, occultes, dont la crainte est instaurée par les "Owl Masters", hommes masqués qui terrifient la populace. Installées récemment, des béguines vont défier les deux pouvoirs installés au sein de la communauté et tout une série de drames s'en suivront.

Mon avis:

Je suis tout de suite entrée dans l'histoire, qui est passionnante du début à la fin. C'est le genre de livre où l'on croit avoir tout compris mais où l'auteur va de surprise en surprise et rien ne se passe finalement comme on le prévoyait.

L'histoire est scindée en chapitres portant des noms de mois et de saints, ainsi qu'une brève explication de son histoire. En fin de livre, des notes historiques nous expliquent qu'à l'époque, les gens ne se référaient pas au calendrier grégorien, qui n'a été instauré que plus tard, mais aux noms des saints représentants les différents jours. Ces notes sont très instructives et permettent une compréhension plus claire de l'humeur de l'époque. Les chapitres sont, eux, scindés en sous-chapitres portant le nom d'un personnage, celui que l'on suivra alors (à la première personne). J'aime beaucoup cette technique car elle permet de voir ce qui se passe à l'intérieur de la tête de chaque personnage et de mieux comprendre les agissements de chacun.

Une interview est également disponible en fin de livre, où l'auteur explique qu'elle a visité Bruges ainsi que ses béguinages et a vite été passionnée par ses femmes instruites, qui défiaient un peu l'autorité mise en place. Aussi, l'auteur explique notamment dans les notes que des béguinages auraient existé en Angleterre mais auraient également très vite disparus (on ne sait pas trop pourquoi) et donc elle tente ici une approche de leur existence.

J'ai donc adoré ce livre, dans lequel j'ai réussi à m'identifier à chaque personnage, même à ceux qui me tapaient sur les nerfs et c'est quelque chose d'assez rare pour être mentionné (d'habitude quand je tombe sur des personnages qui m'énervent, on m'entend râler dessus pendant longtemps et le livre fini par être oublié dans un coin...)!

En français, est paru notamment "La compagnie des menteurs", disponible chez Pocket, qui a des avis mitigés : certains mettent en avant le fait que l'ouvrage est prenant, l'intrigue bien ficelée et que l'on arrive pas à lâcher le livre; d'autres en revanche disent que l'on entre trop difficilement dedans et qu'il traîne en longueur. Pour ma part, je tenterai le coup !

8 commentaires:

  1. Il a l'air bien !! Par contre en anglais .. pas possible pour moi ^^
    - J'adore la couverture -

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La couverture me plaît bien aussi, c'est elle qui m'a fait aller vers ce livre ^^.
      Je suppose qu'il sera traduit en français étant donné que ses autres livres le sont, tu pourras peut-être un jour le mettre dans ta pal ;)

      Supprimer
  2. Je ne connaissais pas, mais il me tente bien. Merci pour la découverte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien ;) J'espère qu'il te plaira si tu le lis :)

      Supprimer
  3. Le pitch ne me tente pas trop... Trop commun. Malgré tout, cela se passe dans une époque charnière question théologie, ce qui m'intéresse toujours.
    A voir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que c'est du déjà vu, mais les personnages sont développés, travaillés, on arrive à se mettre à leur place et l'auteur a une belle plume. Je pense qu'il vaut le coup rien que pour ça :) *comme j'essaie de vendre le truc!*

      Supprimer
  4. J'ai lu La compagnie des menteurs que j'ai trouvé sympathique mais qui ne faisait pas aussi thriller que ce que j'attendais. Cependant, celui-ci m'intrigue et je le lirai avec plaisir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :) Il est sorti en français sous le titre "Les âges sombres" si jamais tu le cherches.

      Supprimer