Les maîtres des dragons

Mon avis:

Titre: Les maîtres des dragons
Auteur:
Vance, Jack
Editeur: Pocket (collection Science-fiction)
Pages: 153
Prix: 1€, d'occasion

L'histoire: (quatrième de couverture, parce que j'ai la flemme)

La retraite se fit tant bien que mal. Le Bailli ouvrait la marche, chevauchant une Aragne qui gémissait de fatigue. Derrière lui s'avançaient en plein désarroi les Tueurs et les Horreurs Bleues, puis les Tervagants qui leur collaient aux talons. Les Immondes suivaient dans une gerbe d'étincelles, griffant les pierres de leurs boulets d'acier. Les pesants Jaggernauds, avec leurs valets d'écurie, formaient l'arrière-garde.
Le bilan de la bataille faisait froid dans le dos. Douze Immondes avaient péri. Beaucoup de Califourches et d'Unicornes étaient tombés du haut des remparts ; leurs carapaces disjointes gisaient parmi les éboulis. Quant aux soldats, il en restait une cinquantaine an plus.
Les derniers hommes s'étaient réfugiés sur la planète Aerlith. Mais les Basiques, ces monstrueux batraciens, les talonnaient. Joaz, le seigneur du Val Banbeck, s'était préparé à l'agression. Que pouvaient ses dragons et ses lanciers contre les armes des envahisseurs ? Presque rien. La race des hommes avait vieilli. Pourtant elle n'était pas prête a périr. Elle voulait vivre encore, et pour vivre elle devait défendre son dernier refuge.
Mon avis:

Bon cet avis n'est pas tout frais, je l'ai fini depuis un certain temps, mais allons-y!

Depuis un certain temps, j'ai envie de me lancer dans du Jack Vance car une présentation en classe de "La mémoire des étoiles" m'a vraiment plu. J'ai donc commencé avec "Le maître des dragons", dans un style totalement différent... Je n'aurais peut-être pas du car j'ai maintenant un apriori négatif sur l'auteur :/.

Bon, je dois avouer, je savais que je prenais un risque en choisissant ce bouquin. Les grosses bestioles genre dragons dont je n'arrive pas à me faire l'image mentale qui attaquent une planète où au bout de 153 pages je me demande toujours comment elle fonctionne... Ce n'est pas mon truc. J'ai vraiment eu l'impression de lire les aventures d'un type qu'on aurait retiré d'un autre livre en fait. Je me sentais un peu perdue, pas à ma place comme si tout ça sortait de nulle part et qu'il me manquait plein d'informations pour pouvoir réellement entrer dans l'histoire.

Peut-être, le récit étant très court, entre-t-on trop vite dans le vif du sujet? Je pense que ça doit être ça.

J'ai lu des tas de bonnes critiques de Jack Vance sur le net et je pense réellement que c'est l'histoire en elle-même qui ne m'a pas plu car son style est assez bien ; il a un côté un peu grandiloquent qui se prête bien au style de science-fiction qu'il écrit je trouve.

Et à trois pages près, il pouvait entrer dans le "Défi 100 pages". Rhaaaaa!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire